L’usine d’Industries Câbles d’acier de Pointe-Claire fermera définitivement ses portes en mai prochain. La mauvaise nouvelle a été annoncée mardi matin aux 145 employés qui perdront leur emploi.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

« L’entreprise a décidé de consolider la plateforme de câbles nord-américaine et de cesser progressivement les activités de production à Pointe-Claire, au Canada, d’ici à la fin mai 2021 », a confirmé son propriétaire Bekaert par courriel.

Située au 5501, route Transcanadienne à Pointe-Claire, l’usine fait partie de la division Bridon-Bekaert Ropes Group (BBRG) qui a été créée en 2016 à la suite d’une union entre Bridon et Bekaert.

« C’est une usine qui existait depuis près de 140 ans, nous écrit un travailleur par courriel. Nous étions très bien payés, en moyenne 32 $ de l’heure plus les avantages sociaux et les heures supplémentaires le week-end », se désole-t-il. Il insiste pour que l’on taise son nom pour ne pas indisposer son employeur.

Aux installations de Pointe-Claire, on y fabrique des câbles d’acier permettant la suspension de ponts ou servant aux puits de pétrole, selon la Fédération de l'industrie manufacturière de la CSN, à laquelle est rattaché le syndicat des employés de Câbles d’acier.

La production sera transférée aux usines de BBRG de Wilkes-Barre (Pennsylvanie) et d’Oakland City (Indiana).

« L’entreprise continuera à servir les clients de l’entité canadienne Wire Rope Industries (WRI) de BBRG à partir d’autres sites de production situés aux États-Unis et en Europe, lit-on dans le courriel. La direction regrette les conséquences personnelles de ce plan et évaluera soigneusement les options permettant d’en atténuer l’impact social. »