(San Francisco) Amazon achète des avions tandis que les compagnies aériennes réduisent leur flotte, la pandémie de COVID-19 ayant fait exploser la demande pour les livraisons de produits, mais réduit de façon importante les déplacements de personnes.

Agence France-Presse

Le géant du commerce en ligne a annoncé mardi le rachat de onze Boeing 767-300 aux compagnies Delta et WestJet, qui vont être réaménagés en avions-cargo. C’est la première fois que le groupe acquiert des avions pour se constituer sa propre flotte, au lieu de signer des contrats de location.

« Avoir à la fois des appareils en location et en propre dans notre flotte de plus en plus étendue nous permet de mieux gérer nos opérations, et donc de garder le rythme pour tenir les promesses à nos clients », a déclaré Sarah Rhoads, vice-présidente d’Amazon Global Air.

Les quatre avions de WestJet vont rejoindre la flotte d’Amazon dès cette année, tandis que les sept appareils achetés à Delta seront prêts en 2022.

Depuis le début de la pandémie, Amazon a mis les bouchées doubles dans la logistique, des entrepôts aux recrutements en passant par les moyens de transport, pour faire face à l’envolée des commandes sur l’internet.

L’industrie des voyages et du tourisme a elle beaucoup souffert de la crise sanitaire.

Le plan de soutien à l’économie américaine ratifié fin décembre prévoit des aides de 16 milliards de dollars pour sauver des dizaines de milliers d’emplois dans les compagnies aériennes et chez leurs sous-traitants. Et 2 milliards de dollars doivent aider les aéroports.