(Lunenburg) Les Aliments High Liner ont affiché mardi un profit de 14,2 millions US pour leur plus récent trimestre, qui a vu un bond dans la demande des consommateurs de détail, mais une baisse dans les services alimentaires, alors que la pandémie de COVID-19 s’installait.

La Presse canadienne

Le producteur d’aliments de mer surgelés a indiqué qu’il tentait de raffermir sa capacité pour les activités de vente au détail et gérait prudemment ses coûts, tout en travaillant avec ses clients restaurateurs, qui se tournent vers les commandes pour apporter et pour livraison.

Le profit de High Liner a atteint 41 cents US par action pour la période de 13 semaines qui a pris fin le 28 mars, comparativement à un bénéfice de près de 14,8 millions, ou 43 cents par action, lors de la même période l’an dernier.

Les ventes ont totalisé 268,6 millions US, en baisse par rapport à celles de 277,4 millions US de du premier trimestre de l’an dernier.

Sur une base ajustée, High Liner a indiqué avoir gagné 42 cents US par action au plus récent trimestre, comparativement à un bénéfice ajusté de 44 cents US par action au même trimestre l’an dernier.

Les analystes s’attendaient en moyenne à un profit ajusté de 35 cents US par action, ainsi qu’à un chiffre d’affaires de 260,6 millions US, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.