(Montréal) L’entreprise CCM, qui est reconnue pour son équipement de hockey, ainsi que les joueurs professionnels qu’elle commandite, ont indiqué mercredi qu’elle distribuera 500 000 masques chirurgicaux aux travailleurs de la santé en première ligne pour les aider dans le combat qu’ils mènent contre le coronavirus.

La Presse canadienne

Contrairement à Bauer, qui a converti sa chaîne de production dans son usine de Blainville afin de fabriquer des visières pour le personnel de la santé, CCM a indiqué qu’elle est en train d’acquérir cet équipement de protection auprès de son réseau établi de partenaires, lesquels contribuent habituellement à la production d’équipement de hockey CCM.

« Nous nous sommes efforcés de tirer le meilleur parti de notre réseau et de nos ressources afin d’avoir un impact rapide. Nous procurer cet équipement indispensable, grâce à notre chaîne d’approvisionnement établie en Asie, représente la façon la plus efficace mise à notre disposition pour soutenir et assurer la sécurité de ces véritables héros », a déclaré le président et chef de la direction de CCM, Rick Blackshaw.

L’entreprise montréalaise s’occupera de gérer le transport de l’équipement médical et collaborera avec les autorités publiques pour que ces masques soient distribués aux travailleurs de la santé canadiens dès la semaine du 27 avril.

Ce don de 500 000 masques est devenu possible grâce au partenariat entre CCM et les joueurs Carey Price, Patrice Bergeron, Sidney Crosby, Mélodie Daoust, Marc-André Fleury, Jonathan Huberdeau, Conor McDavid et Alex Ovechkin, notamment.

« Il était impensable pour eux de rester sans rien faire devant les effets dévastateurs de cette pandémie, a affirmé M. Blackshaw. Le hockey repose avant tout sur les valeurs du courage et de l’engagement à l’égard d’un objectif commun. Ce sont justement les qualités et les convictions dont font preuve ces joueurs qui nous permettront de sortir grandis de cet épisode difficile. »

Depuis son siège social de Montréal, l’entreprise exerce ses activités au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Burton imite l’initiative

Chez nos voisins du sud, l’initiative a été reprise par Burton, une entreprise spécialisée dans la fabrication de planches à neige.

Celle-ci offrira 500 000 masques chirurgicaux aux hôpitaux du nord-est des États-Unis, réitérant ainsi la volonté de l’entreprise américaine à résorber le phénomère de rareté de cet équipement essentiel pour la lutte du personnel médical américain contre la pandémie de COVID-19.

Donna Burton Carpenter a indiqué que le principal manufacturier de son entreprise, Fudakin en Chine, l’a redirigée vers une usine du secteur qui produit des masques KN95 — qui sont approuvés par la’Food and Drug Administration’américaine. Le prix des masques grimpe d’heure en heure, tandis que des rivaux commerciaux tentent d’augmenter leurs réserves.

Elle a éventuellement payé 1,25 $US le masque — soit plus du double du coût habituel —, et trouvé une façon de les acheminer directement de la Chine au Vermont, où se trouve le siège social de Burton.

Les premiers 48 000 masques ont été livrés et dirigés vers les divers hôpitaux du Vermont ainsi que le Centre médical Dartmouth-Hitchcock situé au New Hampshire, où le défunt mari de Burton Carpenter, Jake, a séjourné pendant deux mois en 2015 alors qu’il luttait contre une rare maladie du système nerveux.

Les autres masques doivent arriver d’ici les deux prochaines semaines, et ils seront distribués sur la côte est américaine ; au moins la moitié d’entre eux seront acheminés dans les secteurs les plus touchés de New York et Boston.

« C’est complèment fou qu’une entreprise de planches à neige doive faire ça puisque nous avons les contacts en Chine, a dit Burton Carpenter. Mais nous sommes très fiers de le faire. »

— Avec l’Associated Press