(Vaughan) Le producteur de cannabis CannTrust Holdings a indiqué mardi s’être placé sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC), alors qu’il s’efforce de résoudre les problèmes liés à la suspension de ses licences de production et de vente de cannabis.

La Presse canadienne

L’entreprise connaît des difficultés depuis qu’elle a révélé l’an dernier que Santé Canada avait découvert qu’elle cultivait des plants dans des salles non autorisées de sa serre de Pelham, en Ontario.

CannTrust a expliqué que la protection judiciaire contre ses créanciers lui permettrait de terminer la mise en œuvre de son plan d’assainissement pour son installation de Vaughan, sans que cela n’entraîne d’interruption, et de soumettre son dossier de preuve à Santé Canada.

La société a précisé que la protection contre les créanciers lui permettrait également d’explorer un plan pour faire face aux multiples actions collectives et autres litiges intentés contre la société dans la foulée des problèmes divulgués l’an dernier.

Le conseil d’administration de CannTrust a déterminé que l’ouverture d’une procédure en vertu de la LACC était dans l’intérêt supérieur de l’entreprise après avoir examiné un certain nombre d’options, a précisé la société.