WSP a enregistré des résultats inférieurs aux attentes des analystes en clôturant 2019 avec un quatrième trimestre plus faible que l’année précédente.

La Presse canadienne

Le consultant en ingénierie établi à Montréal a fait état, mercredi, après la fermeture des marchés, d’un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 40,5 millions pour le trimestre terminé le 31 décembre, en baisse par rapport à 43,3 millions un an plus tôt.

En excluant les éléments non récurrents, les bénéfices ajustés ont diminué de 4,2 %, pour s’établir à 56,6 millions ou 53 cents par action diluée, comparativement à 59,1 millions ou 57 cents par action l’année précédente.

Les revenus nets ont augmenté de 14,3 %, pour atteindre 1,76 milliard.

Les analystes sondés par la firme Refinitiv s’étaient attendus à un bénéfice ajusté de 86 cents par action, et des revenus de 1,77 milliard au quatrième trimestre.

Pour l’exercice en entier, le bénéfice net de WSP a augmenté à 286,5 millions, par rapport à 248,1 millions lors de l’exercice précédent. Les bénéfices ajustés ont augmenté de 10,7 % pour s’établir à 326,7 millions ou 3,10 $ par action, en hausse par rapport à 295,2 millions ou 2,83 $ par action en 2018.

Les revenus ont augmenté à 6,89 milliards, par rapport à 6 milliards au cours de l’exercice précédent.

Les analystes s’attendaient à un bénéfice ajusté de 3,44 $ par action et des revenus de 6,9 milliards pour l’exercice.