L’entreprise de Québec Exfo lance un avertissement en lien avec le COVID-19. La direction du spécialiste d’équipement de tests pour le secteur des communications se ravise et prévient que ses revenus du trimestre qui se termine cette semaine seront approximativement 20 % moins élevés que ce qu’elle anticipait précédemment.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

L’impact du coronavirus sur sa chaîne d’approvisionnement et ses activités manufacturières en Chine, ainsi qu’un problème de technologie de I’information sont les deux éléments pointés du doigt pour expliquer la situation. La teneur du pépin technologique n’est toutefois pas précisée.

Exfo prévoit que ses revenus pour les mois de décembre, janvier et février atteindront environ 55 millions US. L’estimation antérieure pour la période situait les revenus entre 66 et 71 millions US. Les résultats du trimestre seront publiés le 7 avril, comme prévu.

La direction s’attend à ce que la croissance du chiffre d’affaires reprenne dans les prochains trimestres, « au fur et à mesure que les activités retourneront à plein régime ».

Exfo souligne que pour endiguer l’infection, les autorités sanitaires chinoises ont décrété des mesures préventives dont la prolongation des fermetures d’entreprises, des restrictions dans les transports en commun et des périodes d’isolation pour des personnes. Ces mesures ont eu un impact sur la chaîne d’approvisionnement d’Exfo et son usine, est-il précisé par l’entreprise.

« Malgré ces perturbations à court terme, nous déployons les actions nécessaires pour retourner au cours normal de nos affaires le plus rapidement possible. La demande pour le déploiement de la fibre et de la 5G demeure forte à l’échelle internationale », commente le PDG Philippe Morin dans un communiqué.

Exfo compte 1900 employés dans plus de 25 pays.