L’une des plus grosses entreprises du secteur agroalimentaire québécois, la Coop fédérée, s’apprête à changer de nom pour l’appellation « Sollio » qui était utilisée depuis deux ans pour sa division de biens et services aux producteurs agricoles.

Martin Vallières Martin Vallières
La Presse

Le changement de nom de cette entreprise coopérative centenaire dans le milieu agroalimentaire sera l’un des principaux points à l’ordre du jour de sa prochaine assemblée annuelle qui aura lieu jeudi le 27 février, dans un grand hôtel du centre-ville de Montréal.

Cette assemblée regroupera quelque 800 représentants des 60 coopératives agricoles affiliées à la Coop fédérée dans plusieurs provinces. Elle sera aussi l’occasion pour ses hauts-dirigeants de faire le point sur les résultats annuels 2019 et les priorités du plan d’affaires de cette entreprise de 6,5 milliards de chiffre d’affaires et de 14 000 employés dans trois grandes divisions : Olymel dans les viandes, Sollio Agriculture dans les biens et services aux agriculteurs, et Groupe BMR dans les magasins de quincaillerie et de matériaux de réno-décoration.

Quant au changement de nom pour « Sollio Groupe Coopératif », dans sa forme complète, il a déjà fait l’objet d’une approbation législative du gouvernement du Québec en matière de coopératives par l’entremise d’un projet de loi privée à l’Assemblée nationale, en fin d’année 2019.

Il s’agira d’ailleurs d’un deuxième changement de nom en 15 ans pour la Coop fédérée, qui était connue jusqu’en 2005 sous l’appellation « Coopérative fédérée de Québec ».

COOP FÉDÉRÉE

La future identification corporative de la Coop fédérée après son assemblée annuelle de jeudi prochain à Montréal.