Le Canadien National (CN) a confirmé la mise à pied temporaire d’environ 450 travailleurs dans ses activités dans l’est du pays après avoir annulé plus de 500 trains dans la dernière semaine en raison du blocage de voies ferrées par des manifestants.

La Presse canadienne

Les mises à pied touchent du personnel opérationnel, incluant des employés travaillant à l’Autoport à Montréal, Lévis, Moncton et Eastern Passage, près de Halifax.

L’entreprise montréalaise a parlé d’une situation « regrettable », soulignant que l’impact des manifestations sur l’économie et sur ses employés échappe au contrôle du CN.

Le CN a indiqué que la cure minceur se faisait de façon « progressive et méthodique » pour s’assurer de pouvoir tout relancer après la fin des manifestations en appui aux chefs héréditaires opposés à un projet de gazoduc en Colombie-Britannique.

Le CN et Via Rail ont annoncé jeudi dernier la fermeture en majeure partie du réseau ferroviaire. Une reprise graduelle du service, notamment entre Québec, Montréal et Ottawa, et dans le sud-ouest de l’Ontario, a été annoncée pour jeudi.

Vendredi dernier, le syndicat des Teamsters – qui est affilié à la FTQ au Québec – soutenait que des centaines de ses membres étaient « déjà sans travail depuis environ une semaine », puisqu’ils n’ont pas été appelés au travail.