(Toronto) Deux des plus grandes sociétés d’assurance canadiennes ont obtenu un coup de pouce du marché asiatique dans leurs résultats pour le plus récent trimestre.

Tara Deschamps
La Presse canadienne

La Financière Sun Life a indiqué que son bénéfice net avait bondi de 24 % pour s’établir à 719 millions au quatrième trimestre. Ses activités en Asie ont contribué à ce résultat à hauteur de 136 millions, soit 9 % de plus qu’au cours de la même période un an plus tôt.

La société a également réalisé des ventes d’assurance de 361 millions en Asie, soit une augmentation de 110 millions de dollars, ou 44 %, par rapport à la même période en 2018. En revanche, les ventes d’assurance au Canada ont augmenté de 4 %, tandis que les ventes aux États-Unis ont diminué de 4 %.

Comme de nombreux autres assureurs, la Sun Life a concentré son attention sur le marché asiatique. Elle a récemment formé un partenariat de 15 ans avec la Tien Phong Commercial Bank au Vietnam, a signé un accord de distribution avec la Nobu National Bank en Indonésie et a également lancé la vente de produits s’appuyant sur la loi islamique avec Bank Muamalat dans cette région.

L’Asie est un marché largement sous-pénétré pour les assurances, la lutte se joue donc vraiment au niveau de la distribution, a expliqué le directeur financier et vice-président principal de la Financière Sun Life aux États-Unis, Neil Haynes.

« Ce n’est pas un jeu de tarification en Asie, donc nous sommes à l’aise avec la rentabilité de nos produits et à mesure que l’échelle de nos activités continue de croître, nous nous attendons à voir cet avantage de l’échelle se répercuter dans les pertes sur nos affaires nouvelles », a-t-il expliqué.

« Nos marchés les plus importants sont Hong Kong et les Philippines et ce sont tous deux des marchés rentables. Alors que nous continuons de développer notre échelle là-bas en particulier, nous nous attendons à ce que certains avantages proviennent de ces endroits, en particulier. »

Manuvie hausse son dividende

Entre-temps, un autre assureur établi à Toronto, la Financière Manuvie, a indiqué que ses bénéfices avaient également été favorisés par les occasions sur le continent asiatique.

La société a augmenté son dividende trimestriel de 12 % après avoir clos un exercice 2019 plus vigoureux, marqué par une croissance de plus de 10 % en Asie.

Manuvie a indiqué qu’elle augmenterait son versement de 3 cents par action pour le porter à 28 cents, payable au plus tôt le 19 mars aux actionnaires inscrits en date du 25 février. Elle a ajouté qu’elle avait engrangé un profit de 1,23 milliard pour le trimestre clos le 31 décembre, en hausse par rapport à celui de 593 millions réalisé un an plus tôt.

Le bénéfice net de l’an dernier comprenait une charge de restructuration. En excluant les éléments non récurrents, le résultat de base a augmenté de 10,5 % pour s’établir à 1,48 milliard, contre 1,34 milliard.

Manuvie a lancé au Vietnam et au Cambodge son programme ManulifeMOVE, qui utilise une application mobile et des appareils de suivi pour surveiller la distance de marche parcourue par les consommateurs et leur offrir des rabais sur les régimes d’assurance en fonction de leur activité. Elle a également lancé une plateforme d’assurance en ligne en collaboration avec DBS Bank pour le marché de Singapour et amélioré sa plateforme de réclamations électroniques à Hong Kong, au Vietnam et au Japon, où elle a été entravée par une baisse des nouveaux volumes d’affaires et des modifications aux règles fiscales.

« Malgré les vents contraires au Japon […] nous avons réussi à réaliser une croissance résiliente des bénéfices de base de 5 % au quatrième trimestre et de 11 % pour l’exercice entier », a précisé jeudi le président et chef de la direction de Manuvie Asie, Anil Wadhwani, lors d’une conférence téléphonique avec des analystes.

« Nous continuons de constater une très forte dynamique dans des zones géographiques comme Hong Kong. Donc, malgré certains défis […] nous sommes très satisfaits de la bonne performance que nous avons montrée en Asie. »

Le bénéfice de la Sun Life a atteint 1,22 $ par action au cours du trimestre terminé le 31 décembre, en hausse par rapport à 96 cents par action, ou 580 millions, un an plus tôt. Pour l’ensemble de l’exercice, son bénéfice net a augmenté de 3,8 % pour atteindre 2,62 milliards.

Manuvie a pour sa part réalisé un bénéfice de 73 cents par action, comparativement à 65 cents par action un an plus tôt. Les analystes s’attendaient à un profit par action de 74 cents pour le plus récent trimestre, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.