(Toronto) Canada Goose Holdings a réduit ses prévisions pour l’exercice en cours en raison de l’« importante incidence négative » de l’épidémie de coronavirus.

La Presse canadienne

Le fabricant de parkas de luxe s’attend maintenant à une croissance d’entre 13 % et 15 % de ses revenus, qui devraient s’établir entre 945 millions et 955 millions. Ses prévisions précédentes visaient un chiffre d’affaires en hausse de 20 %.

La crise sanitaire du coronavirus a entraîné un « déclin prononcé » de l’achalandage des consommateurs et de la consommation, tant en magasin qu’en ligne, à travers la Chine. La situation a aussi affecté les ventes dans ses destinations internationales de magasinage en Amérique du Nord et en Europe, a précisé l’entreprise.

Pour le troisième trimestre, Canada Goose a affiché vendredi un bénéfice net de 118 millions, ou 1,07 $ par action, en hausse par rapport à celui de 103,4 millions, ou 93 cents par action, de la même période un an plus tôt. Le bénéfice ajusté du trimestre clos le 29 décembre s’est chiffré à 119,7 millions, ou 1,08 $ par action, comparativement à celui de 107,2 millions, ou 96 cents par action, de la même période de l’exercice précédent.

Les revenus trimestriels ont atteint 452,1 millions, en hausse par rapport à ceux de 399,3 millions pour la même période un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient en moyenne à des revenus de 448,2 millions et à un bénéfice net ajusté de 1,07 $ par action, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.