(Paris) Airbus a débuté l’année sur les chapeaux de roues avec 274 commandes nettes enregistrées en janvier, l’avionneur européen livrant par ailleurs 31 appareils, a annoncé jeudi le groupe aéronautique.

Agence France-Presse

L’activité a été portée par les monocouloirs. La compagnie américaine Spirit Airline a ainsi passé commande de 100 appareils de la famille A320 (47 A319neo, 33 A320neo et 20 A321neo). Le contrat dépasse les 11 milliards de dollars au prix catalogue 2018, le dernier publié par l’avionneur.

PHOTO AIRBUS

Un Airbus A319neo à l’atterrissage.

Le loueur américain Air Lease Corporation (ALC) de son côté a signé pour 102 appareils : 50 A220-300, 25 A321neo et 27 A321 XLR, la version à très long rayon d’action de l’appareil (8700 km). Celle-ci permet aux compagnies d’ouvrir de nouvelles lignes long-courrier entre des villes secondaires avec un monocouloir, moins cher, plus facile à remplir et donc plus rentable que les gros porteurs. Au prix catalogue 2018, la commande dépasse elle aussi 11 milliards de dollars.

Huit commandes de A220-300 (C Series)

L’avionneur européen a par ailleurs signé avec le loueur chinois CALC pour 40 A321neo, avec le loueur singapourien BOC Aviation pour 20 A320neo, avec la compagnie philippine à bas coûts Cebu Pacific pour 5 A320neo et 10 A321 XLR, et avec Air Sénégal pour 8 A220-300.

PHOTO RÉGIS DUVIGNAU, REUTERS

Un Airbus A220-300.

S’agissant des gros porteurs, Air France a commandé 10 A350-900 supplémentaires et ALC un exemplaire de cet appareil.

Airbus, qui compte atteindre une cadence de production de 63 monocouloirs de la famille A320 par mois en 2021 afin de résorber un carnet de commandes qui s’élevait à fin janvier à 6249 appareils de cette gamme, en a livré 26 en janvier ainsi que deux A220 (l’ancienne C Series de Bombardier), deux A350-900 et un A330neo.