(Toronto) Le géant de l’immobilier Brookfield Property Partners a affiché mercredi un bénéfice de 1,55 milliard US pour son plus récent trimestre, en hausse d’environ 80 % par rapport à celui de 858 millions US réalisé à la même période un an plus tôt.

La Presse canadienne

Brookfield Property a essentiellement attribué l’augmentation à de meilleures évaluations de ses portefeuilles au Canada et au Royaume-Uni, ainsi qu’à la performance de plusieurs de ses investissements.

Le bénéfice par part s’est établi à 1,00 $ US pour le trimestre clos le 31 décembre, ce qui se comparait à un profit par part de 51 cents US pour les trois derniers mois de 2018.

Les flux de trésorerie liés à l’exploitation et les bénéfices réalisés ont totalisé 459 millions US, soit 48 cents US par part, pour le trimestre, en baisse par rapport à ceux de 749 millions US, ou 77 cents US, inscrits un an plus tôt.

Pour l’ensemble de l’exercice, Brookfield Property Partners a gagné près de 3,16 milliards US, ou 1,89 $ US par part, un résultat en baisse par rapport à celui de 3,65 milliards US, ou 2,28 $ US par part, du même trimestre l’année précédente.

Les flux de trésorerie liés à l’exploitation et les bénéfices réalisés ont totalisé 1,51 milliard US, ou 1,57 $ US par part, pour l’ensemble de 2019, en baisse par rapport à 1,57 milliard US, ou 1,97 $ US par part, pour l’exercice précédent.