L’entreprise montréalaise Briva Finance, spécialisée dans le financement pressant et à court terme de PME, vient d’obtenir 20 millions de dollars du Fonds de solidarité FTQ. Le Fonds acquiert des parts dans l’entreprise montréalaise.

Isabelle Dubé Isabelle Dubé
La Presse

Briva Finance se concentre sur des prêts garantis de 3 à 12 mois, tandis que le Fonds de solidarité FTQ fait de l’investissement à long terme et risqué. « Il y a une carence dans le marché pour du financement à court terme, indique Patrick McQuilken, conseiller principal aux communications du Fonds de solidarité FTQ, lors d’un entretien téléphonique. Une partie de la mission du Fonds, c’est le développement économique. Et le secteur des services financiers fait partie des objectifs. »

Briva Finance a été créée en 2018 par Jacques Marchand, spécialiste en financement d’entreprises et en développement des affaires pour la Banque Nationale et des fonds privés. Au cours de ses 25 ans de carrière, il a constaté que l’offre de financement s’est, certes, diversifiée et multipliée avec les banques traditionnelles, les sociétés publiques et les fonds publics. Toutefois, le financement à court terme et la rapidité à l’obtenir font défaut. Avec ses prêts réalisés en moins de 10 jours, l’entreprise montréalaise offre un service plutôt rare dans le marché actuel.

« Ce n’est pas que les institutions financières ne sont pas intéressées par les transactions de nos clients, soutient Jacques Marchand en entrevue téléphonique. Nos clients sont tous susceptibles d’obtenir du financement. Mais les institutions financières ne peuvent pas compléter un financement en si peu de temps malgré leur volonté d’aller très rapidement. »

Jacques Marchand cite en exemple une entreprise qui a besoin de liquidités pour réaliser un contrat spécifique, effectuer le rachat d’un actionnaire ou encore qui souhaite faire l’acquisition d’un compétiteur et doit procéder très rapidement pour s’assurer que le vendeur ne change pas d’idée.

« Les PME n’ont pas toujours accès à des sociétés de crédit préapprouvées leur permettant de procéder à des acquisitions très rapidement », constate-t-il.

En pleine croissance

Bien nichée, Briva Finance est donc en pleine croissance. Son fondateur affirme avoir reçu en 2019 près de 300 appels pour des demandes de financement destinées à des besoins spécifiques. Selon les critères de sélections de l’entreprise, de 5 à 10 % de ces appels se sont conclus par une transaction.

Les PME qui réclament des prêts proviennent de tous les secteurs économiques. Elles ont des revenus généralement supérieurs à 10 millions de dollars. L’apport du Fonds de solidarité FTQ permettra de poursuivre le déploiement de cette option de financement à plus grande échelle.