(Leamington) Aphria a indiqué vendredi avoir signé un accord avec un investisseur institutionnel non identifié qui a accepté d’investir 100 millions dans le producteur de cannabis.

La Presse canadienne

L’investisseur acquerra environ 14 millions d’unités de la société au prix de 7,12 $ l’unité.

Chaque unité comprendra une action d’Aphria et la moitié d’un bon de souscription d’actions.

Chaque bon de souscription entier permettra à l’investisseur d’acquérir une action Aphria au prix de 9,26 $ pour une période de 24 mois à compter de la date de clôture de l’offre.

Aphria a précisé qu’elle prévoyait d’utiliser le produit net de l’offre pour financer son expansion internationale, son fonds de roulement et les objectifs généraux de l’entreprise.

La société de cannabis de Leamington, en Ontario, a réduit ses perspectives il y a un peu plus d’une semaine, en raison de retards dans l’ouverture de nouveaux magasins de cannabis en Ontario et d’une interdiction des produits de vapotage en Alberta.

Aphria a précisé le 14 janvier qu’elle visait désormais un chiffre d’affaires net pour son exercice 2020 compris entre 575 millions et 625 millions.

Elle avait précédemment prédit que ce chiffre se situerait entre 650 millions et 700 millions.

Le directeur financier d’Aphria, Carl Merton, a expliqué que l’entreprise était victime d’un retard dans l’ouverture d’une nouvelle vague de magasins de cannabis en Ontario. La province a récemment annoncé qu’elle abandonnerait le système de loterie controversé qui a permis à 25 Canadiens d’ouvrir des magasins en avril dernier, mais les gens qui espèrent ouvrir de nouveaux magasins pourraient ne pas obtenir de feu vert avant le printemps.

Aphria a également indiqué que son bénéfice ajusté avant intérêts, impôts, amortissement et amortissement se situerait désormais entre 35 millions et 42 millions, plutôt qu’entre 88 millions et 95 millions.

L’action de l’entreprise derrière des marques telles que Solei, Broken Coast Cannabis, RIFF et Good Supply rendait vendredi, en début d’après-midi, 50 cents, soit 6,6 %, pour se négocier à 7,08 $ à la Bourse de Toronto.

Les titres des producteurs de cannabis se sont quelque peu redressés depuis l’arrivée sur le marché des produits dérivés du cannabis, qui comprennent notamment des chocolats infusés au cannabis, des biscuits, des produits à mâcher, des menthes, du thé et des produits de vapotage.