(Toronto) La société Cott, anciennement connue pour sa production de boissons gazeuses, a annoncé lundi l’une de ses opérations les plus importantes à ce jour dans le cadre de sa transition vers le secteur de l’eau avec l’acquisition de Primo Water.

La Presse canadienne

L’entreprise en profitera pour changer son nom et portera désormais celui de Primo Water, afin de refléter l’abandon de ses activités de café et de thé au profit de celles de l’eau.

« Alors que nous nous tournons vers notre nouveau modèle commercial, nous profitons de l’occasion pour renommer notre société en tant que Primo Water Corporation afin de refléter la position de leader que nous avons sur le marché attrayant de l’eau, en pleine croissance », a expliqué dans un communiqué le chef de la direction de Cott, Tom Harrington.

L’entente avec Primo, qui devrait être conclue en mars, prévoit que Cott paiera 14 $ US par action, dans une combinaison d’espèces et d’actions de Cott.

Selon Cott, la transaction accorde à Primo, un fournisseur de distributeurs d’eau, d’eau en bouteille purifiée et d’eau potable en libre-service aux États-Unis et au Canada, une valeur d’environ 775 millions US.

L’acquisition de Primo est la dernière d’une vague de récentes décisions visant le secteur de l’eau.

La semaine dernière, elle a annoncé qu’elle achèterait la société hongroise Clearwater pour s’assurer d’une présence dans le pays, ainsi que pour mettre la main sur la technologie d’eau gazéifiée de Clearwater, qu’elle prévoit d’introduire sur d’autres marchés. Plus tôt en janvier, elle a annoncé qu’elle allait acquérir Watercooler Gigant, établie aux Pays-Bas, et le lancement d’une unité de filtration d’eau connectée à l'internet.

En novembre, Cott a annoncé l’acquisition de Viteau, aux Pays-Bas, et de l’américaine The Water Guy.

Cott a expliqué plus tôt ce mois-ci qu’elle évaluait des options stratégiques pour sa division de café et de thé. Elle a déjà vendu sa division des boissons gazeuses en 2017.

L’action de Cott perdait lundi après-midi 96 cents, soit 5,2 %, à la Bourse de Toronto, où elle se négociait à 17,51 $.