(Montréal) Bombardier a annoncé mercredi la vente de dix avions d’affaires Challenger 350.

La Presse Canadienne

Dans un communiqué, l’entreprise a expliqué que le client préfère garder l’anonymat et que cette vente représente « l’une des plus importantes commandes d’avions d’affaires de 2020 ».

La transaction est estimée à 267 millions US.

Bombardier avance que l’avion d’affaires Challenger 350 peut relier New York à Los Angeles ou Londres, et Paris à Dubaï sans escale, dans des conditions idéales.

Lancé en 2013, le biréacteur Challenger 350 fonctionne avec deux moteurs Honeywell HTF7350 et peut transporter huit passagers.

« Cette commande souligne la valeur considérable que les clients accordent aux capacités inégalées de l’avion », a écrit Éric Martel, président et chef de la direction de Bombardier, dans un communiqué.

Il a ajouté que « le portefeuille nouvellement renouvelé de Bombardier et son réseau de service en plein essor positionnent la Société solidement alors que l’intérêt mondial pour l’aviation d’affaires s’accroît avec la sécurité accrue qu’elle procure ».

Les avions Challenger sont assemblés à l’usine de Bombardier Aviation à Montréal.