(Toronto) Les ventes de BlackBerry ont diminué au troisième trimestre, mais la société technologique a indiqué qu’elle misait sur ses partenariats avec Amazon et Zoom pour lui assurer une source de revenus plus stable à l’avenir.

La Presse Canadienne

La société de Waterloo, en Ontario, a affiché une perte nette de 130 millions US, ou 23 cents US par action, au cours du trimestre clos le 30 novembre. En comparaison, elle avait perdu 32 millions US, ou 7 cents US par action, pour la même période l’an dernier.

L’entreprise spécialisée dans la cybersécurité et l’internet des objets a indiqué que ses revenus s’étaient établis à 218 millions US au plus récent trimestre, en baisse par rapport à ceux de 267 millions US à la même période un an plus tôt.

Sur une base ajustée, BlackBerry a réalisé un bénéfice de 2 cents US par action, à partir de revenus de 224 millions US. Les analystes s’attendaient à une perte ajustée de 1 cent US par action et à des revenus de 219,72 millions US, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

La société, qui a lancé cette année un partenariat de cybersécurité avec le service de diffusion vidéo Zoom, dit s’attendre à terminer son exercice financier avec des revenus ajustés d’environ 950 millions US, ce qui est conforme à sa prévision présentée plus tôt cette année.

Dans son rapport trimestriel, BlackBerry a indiqué que sa récente entente avec Amazon Web Services pour développer et commercialiser une plateforme de données de véhicules intelligents deviendrait bientôt pour elle une source de revenus réguliers pour plusieurs années.