(Calgary) Inter Pipeline annonce un plan de dépenses en capital d’un milliard de dollars, en 2021, dans un élan visant à terminer les travaux de son usine pétrochimique.

La Presse Canadienne

La société établie à Calgary dit vouloir injecter 800 millions pour l’année à venir dans son complexe pétrochimique Heartland qui doit entrer en activité au début de l’année 2022.

Cette mise à jour sur le projet d’usine survient après l’annonce, le mois dernier, que la société devrait annoncer l’identité d’un partenaire au cours de la première moitié de 2021.

Le reste des dépenses en capital d’Inter Pipeline devrait être partagé entre divers secteurs de l’entreprise, incluant la poursuite de certains projets, l’amélioration de la productivité de ses oléoducs de pétrole des sables bitumineux, la liquéfaction de gaz naturel et l’entreposage en vrac.

Cependant, Inter Pipeline insiste sur le fait que 93 % de son milliard investi sera consacré à sa croissance.

La société énergétique indique que ces investissements seront payés comptant et à l’aide de crédit non dépensé.