(Oshawa) La croissance de la demande pour les camions a aidé à convaincre les dirigeants de General Motors du Canada de changer ses plans pour son installation d’Oshawa, en Ontario, a indiqué jeudi le patron du constructeur automobile.

La Presse Canadienne

Même après la fermeture des installations d’assemblage à Oshawa, l’an dernier, la division canadienne de GM a continué à plaider, à l’interne, en faveur de cette usine, lors de discussions au sujet de l’expansion des activités de camions, a indiqué le président des activités canadiennes du constructeur, Scott Bell.

Le syndicat des travailleurs de GM a approuvé, plus tôt en novembre, un nouveau contrat de travail qui prévoit un investissement d’entre 1,0 et 1,3 milliard à Oshawa, ainsi que l’embauche d’entre 1400 et 1700 travailleurs horaires.

Lorsque l’entente a été annoncée, le président national du syndicat Unifor, Jerry Dias, a indiqué qu’il n’avait jamais perdu espoir de convaincre GM de reprendre les activités de l’installation à l’est de Toronto, dont le nombre d’employés est passé en décembre dernier de 2600 à 300.

Même si la plus récente entente d’Unifor avec la division canadienne de Ford Motors comprenait des engagements de millions de dollars de la part des gouvernements fédéral et provincial, M. Bell a précisé que GM était toujours en discussions avec le gouvernement de l’Ontario, aussi récemment qu’hier.

Selon M. Bell, une aide gouvernementale pourrait permettre à GM d’accélérer les embauches de nouveaux travailleurs, même si les travaux de construction actuellement en cours à l’usine d’Oshawa constituent déjà l’une des opérations de transformation les plus rapides jamais entreprises dans l’histoire de GM.