(Calgary) TC Énergie a annoncé mardi avoir signé une entente pour permettre au groupe autochtone Natural Law Energy d’investir un maximum de 1 milliard dans le projet de pipeline Keystone XL.

La Presse Canadienne

Natural Law Energy (NLE) représente quatre nations autochtones en Alberta et une en Saskatchewan.

L’investissement est conditionnel à l’obtention du financement par NLE et devrait être conclu au troisième trimestre de 2021. L’entente évoque aussi la possibilité d’investissements dans d’autres projets éventuels.

Les cinq nations comprennent la première nation Nekaneet de la Saskatchewan et la communauté crie d’Ermineskin, la première nation de Montana, la tribu de Louis Bull et la communauté crie de Saddle Lake, en Alberta.

TC Énergie a approuvé, plus tôt cette année, la construction du projet — qui permettra de transporter jusqu’à 830 000 barils de pétrole par jour de l’Alberta jusqu’au Nebraska —, après que le gouvernement de l’Alberta a accepté d’y participer en investissant et en garantissant un prêt.

Cependant, l’avenir de Keystone XL reste incertain, puisque le président élu américain Joe Biden a indiqué avoir l’intention d’annuler le permis présidentiel essentiel au projet.