(Madrid) Le groupe énergétique espagnol Naturgy a annoncé vendredi la vente de son réseau de distribution d’électricité au Chili à une compagnie publique chinoise pour 2,57 milliards d’euros, dans le cadre de sa nouvelle stratégie qui mise sur les énergies renouvelables.

Agence France-Presse

« Naturgy a trouvé un accord avec la compagnie étatique China State Grid International Development Limited (SGIC) pour vendre sa participation dans la Compagnie générale d’électricité (CGE) du Chili », indique le groupe dans un communiqué.

Cette participation s’élève à 96,04 % du capital de CGE, principale société de distribution d’électricité au Chili, soit un prix de 2,57 milliards d’euros, précise l’entreprise, qui en espère une plus-value de 400 millions d’euros avant impôts.

« Cette opération suppose une réduction de la dette nette consolidée de Naturgy d’environ 4 milliards d’euros », une somme qui permettre au groupe « de chercher des opportunités de croissance liées à la transition énergétique ».

L’entreprise chilienne CGE, qui comptait Naturgy à son capital depuis 2014, sera ainsi valorisée à 4,3 milliards d’euros, en prenant en compte 100 % de son capital, selon le communiqué.

Cette vente « nous permet d’avancer de manière décidée dans notre transformation et constitue un pas important dans nos objectifs de rotations d’actifs » pour se tourner vers les énergies vertes, explique le président de Naturgy Francisco Reynes, cité dans le communiqué.

Le groupe conserve au Chili des réseaux de distribution de gaz et des installations axées sur les énergies renouvelables, a précisé une porte-parole à l’AFP.

L’ex-Gas Natural Fenosa s’est rebaptisé Naturgy en 2018, marquant sa volonté de devenir un opérateur énergétique mondial hors du seul secteur gazier, et de se diversifier notamment dans les énergies renouvelables.

Naturgy a notamment investi dans l’éolien et le solaire en Espagne, en Australie et au Chili.

CGE est la principale compagnie de distribution électrique au Chili, présente dans 45 % des foyers et comptait 1463 employés fin septembre, selon le communiqué.

Outre l’Espagne, Naturgy est fortement présente au Mexique, au Brésil, au Chili, en Argentine et au Pérou.

Le groupe a vu son bénéfice net chuter de 45 % sur un an sur les neuf premiers mois de 2020, à 490 millions d’euros, en raison de la chute de la demande d’énergie provoquée par la pandémie de COVID-19.