L’entreprise procède à la plus grosse acquisition de son histoire

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Les commerçants continuent de s’ajuster à l’évolution du comportement des consommateurs et l’impact se fait sentir de façon directe sur Lightspeed. Le spécialiste montréalais du commerce infonuagique vient de défoncer les attentes alors qu’une autre acquisition est annoncée au passage. Résultat : l’action explose en Bourse.

Le titre de Lightspeed a gagné 16 % à 52,85 $ jeudi à Toronto. C’est la première fois que l’action franchit la barre des 50 $ depuis l’inscription en Bourse au prix de 16 $ l’année dernière. La valeur de l’action s’est multipliée par cinq depuis le creux de 10 $ atteint à la fin de l’hiver.

Le bassin de clients continue de s’élargir. Les revenus des mois de juillet, août et septembre sont en progression de 62 %, à 45,5 millions US sur un an. C’est plus que les 39,7 millions prévus par le marché. Lightspeed n’est pas rentable, mais la perte d’exploitation de 2,8 millions du trimestre s’avère beaucoup moins importante que celle de 7,2 millions que les analystes attendaient.

Pour le fondateur et PDG, Dax Dasilva, la performance trimestrielle permet de voir la « pleine puissance » du modèle d’affaires de Lightspeed. « La demande pour les solutions infonuagiques accélère en raison du contexte actuel. Les entreprises qui vendent seulement dans des lieux physiques doivent maintenant le faire aussi de manière numérique et rejoindre les clients de façon virtuelle », dit-il.

En marge de la présentation de ses résultats financiers, Lightspeed a dévoilé la plus grosse acquisition de son histoire, celle de la new-yorkaise ShopKeep, au prix de 440 millions US. Il s’agit de sa cinquième acquisition depuis son entrée en Bourse l’an dernier, et de sa dixième au total depuis sa fondation il y a 15 ans.

Toutes les entreprises acquises depuis qu’on est en Bourse viennent d’enregistrer leur meilleur trimestre de croissance.

Dax Dasilva, fondateur et PDG de Lightspeed

En réalisant l’acquisition de ShopKeep, Lightspeed achète un concurrent direct.

L’action de Lightspeed est listée depuis peu sur Wall Street également et Dax Dasilva se réjouit évidemment de la réaction des investisseurs. « De plus en plus d’investisseurs et d’analystes américains entendent parler de Lightspeed. Les marchés cherchent à identifier qui seront les leaders de la prochaine vague du commerce. Et nous sommes très bien positionnés », dit-il.

Si les temps sont difficiles pour beaucoup de petits détaillants et restaurateurs, Dax Dasilva souligne que les commerçants qui utilisent les solutions de Lightspeed sont des marchands « mieux établis et plus résilients ». « Ils vont utiliser tous les outils de Lightspeed pour continuer de brasser des affaires », précise-t-il.

La direction de Lightspeed prévoit de dégager des revenus dans une fourchette de 44 à 47 millions US pour les mois d’octobre, novembre et décembre et une perte d’exploitation de 8 à 10 millions US. Le consensus des analystes s’articule autour de revenus de 44 millions US et d’une perte d’exploitation de 7 millions US.