(Toronto) Porter Airlines a prolongé la suspension de ses activités jusqu’au 15 décembre, soit cinq semaines plus tard que ne le prévoyait son échéancier précédent.

La Presse Canadienne

Le transporteur torontois a cloué sa flotte d’avions au sol le 21 mars, avec l’arrivée de la pandémie de COVID-19, dans l’intention de reprendre ses vols au début juin.

Les restrictions sur les voyages et le plongeon de la demande l’ont cependant convaincu de repousser la reprise de ses activités à plusieurs reprises.

Le chef de la direction de Porter, Michael Deluce, a noté que les éclosions de cas de COVID-19 dans certains marchés ces derniers mois avaient éteint les espoirs de voir certains allégements dans les restrictions, qui auraient pu permettre à la ligne aérienne de reprendre son envol.

M. Deluce a dit espérer que les restrictions des gouvernements puissent être levées bientôt, alors que certaines mesures de dépistage plus rapides deviennent plus répandues, notamment dans les aéroports.

Porter a indiqué qu’il ne percevrait pas les frais de modifications ou d’annulation pour toutes les réservations pour les vols qui devaient avoir lieu d’ici le 15 décembre.