Enfin, les 5 millions de membres d’Aéroplan sont fixés ! Air Canada vient de dévoiler les contours de son nouveau programme de fidélisation, après plusieurs changements de cap au cours des trois dernières années.

Stéphanie Grammond Stéphanie Grammond
La Presse

Je vous rappelle qu’Air Canada avait décidé de larguer Aéroplan, en 2017, pour lancer son propre programme. Cette décision avait porté un coup terrible à son ancienne filiale, Aimia, qui gérait Aéroplan. Aimia avait ensuite voulu s’allier avec Transat et Porter, avant qu’Air Canada ne se ravise en 2018 et rachète carrément Aéroplan en promettant une refonte.

De quoi perdre la carte !

Les voyageurs déboussolés savent maintenant à quoi s’en tenir. Le 11 août, Air Canada leur a présenté son nouveau Aéroplan, revu et corrigé, qui entrera en vigueur le 8 novembre.

Mais dès cette semaine, les émetteurs de cartes de crédit affiliées (TD, CIBC et American Express) devraient commencer à contacter leurs clients. Attendez-vous à des offres alléchantes au cours des prochains mois pour attirer de nouveaux titulaires.

Déjà, les voyageurs peuvent se réjouir des principaux changements qui effacent plusieurs des irritants du programme.

Fini les suppléments, mais…

Probablement la meilleure nouvelle de tout le remaniement : Aéroplan abolit ses ridicules suppléments pour le carburant qui font d’ailleurs l’objet d’une action collective. Bon débarras !

Pour les vols vers l’Europe en particulier, le supplément peut coûter plusieurs centaines de dollars. À quoi bon gaspiller ses précieux milles s’il faut verser un extra en argent comptant presque aussi élevé que le prix d’un billet normal ?

À l’avenir, les membres ne paieront de leur poche que les taxes et les frais de tiers (aéroports). Tant mieux ! Mais on n’a rien pour rien. Comme la grille tarifaire a été modifiée, les membres devront verser davantage de points, notamment pour les vols vers l’Europe.

Avis aux membres astucieux qui contournaient les fâcheux suppléments en réservant avec un transporteur partenaire, comme Swiss, qui n’en imposait pas : ce sera encore possible de le faire, mais des frais de 39 $ s’appliqueront sur les réservations auprès d’un autre transporteur. Un peu décevant.

Tous les sièges disponibles, mais…

En réponse à une autre récrimination fréquente, Air Canada va maintenant ouvrir tous ses sièges aux membres Aéroplan, qui ont parfois de la difficulté à réserver. Fort bien ! Les voyageurs auront davantage de choix. Mais en revanche, la grille tarifaire deviendra dynamique. Par exemple, si vous souhaitez voler de Montréal à Miami, il vous vaudra entre 10 000 et 15 000 points en classe économique, selon la nouvelle grille tarifaire qui varie en fonction de la distance parcourue, mais aussi de l’offre et de la demande.

Ce nouveau système fera en sorte que les membres devront verser davantage de points s’ils réservent à la dernière minute ou s’ils voyagent lors des périodes de pointe, comme celle de Noël.

Davantage d’arrêts, mais…

Les arrêts sont un avantage populaire auprès des membres Aéroplan qui désirent faire une pause de plus de 24 heures dans une ville se trouvant sur leur itinéraire. Ils pourront maintenant en faire davantage, sauf qu’ils devront verser 5000 points par arrêt. Et les arrêts au Canada ou aux États-Unis seront complètement bannis.

Expiration prolongée, mais…

Aéroplan va étirer de 12 à 18 mois sa politique d’expiration des points. Oui, avant que vous me le demandiez, tout cela est légal. Même si la Loi sur la protection du consommateur interdit depuis 2018 l’expiration des points simplement parce qu’ils sont devenus trop vieux, vous pouvez toujours les perdre si vous laissez votre compte inactif durant plus d’un an.

Cela risque d’être le cas de bien des voyageurs qui sont cloués au sol depuis la pandémie. Pour éviter que tous vos milles ne s’envolent d’un coup sec, assurez-vous donc de faire au moins une petite transaction, par exemple avec votre carte de crédit Aéroplan.

Avec le nouveau programme, l’expiration sera carrément abolie si vous détenez une carte de crédit Aéroplan ou un statut Élite.

En bout de piste

Plusieurs autres modifications rendront le programme Aéroplan plus attrayant et flexible. Par exemple, les familles (jusqu’à huit personnes, pas nécessairement sous le même toit) pourront désormais combiner gratuitement leurs points, alors qu’auparavant les transferts entre membres étaient assez coûteux. Les nouvelles règles permettront de partager plus facilement les points et d’obtenir plus rapidement des récompenses.

De plus, les membres pourront payer une partie du billet convoité avec de l’argent comptant s’ils manquent de points. Mais cette flexibilité a un coût. Dans bien des cas, il faudra plus de points pour obtenir des billets, mais cette dévaluation sera souvent compensée par l’abolition des suppléments. À voir au cas par cas.

Mais les membres aguerris pourront encore trouver dans les méandres du programme des zones avantageuses pour maximiser leurs points. Au départ de Montréal, par exemple, ils pourront viser les grandes villes américaines comme New York ou Boston, ou encore les destinations soleil du Mexique ou des Caraïbes.

Bon voyage… quand la pandémie le permettra.