(San Francisco) Lyft, le rival américain d’Uber, ne va finalement pas interrompre son service de réservation de voitures avec chauffeurs (VTC) jeudi à 23 h 59 en Californie, après que la cour d’appel a accordé un délai aux deux entreprises dans la requalification des conducteurs en employés.

Agence France-Presse

Un juge de cet État américain avait donné dix jours, soit jusqu’à vendredi, aux deux sociétés pour se mettre en conformité avec une loi sur le statut des travailleurs indépendants, mais la cour d’appel a mis cet ordre en pause le temps de résoudre la bataille judiciaire en cours, cruciale pour le modèle de la « gig economy » (économie à la tâche).

« La cour a accepté notre requête de prolonger le délai, donc notre service continue sans interruption, pour l’instant », a indiqué Lyft dans un communiqué.