(Zurich) L’assureur suisse Swiss Life a comme attendu publié des chiffres en baisse pour le premier semestre, plombés notamment par les secousses provoquées sur les marchés financiers par la pandémie de COVID-19, mais a confirmé ses objectifs à moyen terme.

Agence France-Presse

L’assureur zurichois a fait état, dans un communiqué, d’une baisse de 13 % de son bénéfice net par rapport au premier semestre l’an passé, à 537 millions de francs suisses (498 millions d’euros).

Le groupe a toutefois rappelé que ses résultats avaient été dopés par plusieurs effets exceptionnels l’an passé, entre une réforme fiscale en Suisse et une nette augmentation de sa part de marché dans l’épargne retraite en Suisse, avec le vide laissé par un de ses concurrents.

Face à la pression persistante sur les taux d’intérêt, la branche suisse d’Axa avait décidé de se retirer du segment dit de l’assurance complète dans la prévoyance professionnelle pour se recentrer sur des produits d’assurance plus rentables, ce qui avait permis à Swiss Life de se renforcer sur ce segment auprès des petites et moyennes entreprises tout au long de l’année.

Après un bond exceptionnel l’an passé, les recettes issues des primes en Suisse, son plus gros marché, ont reculé de 24 % au premier semestre. Corrigé de cet effet extraordinaire, elles ont toutefois progressé de 2 %, a tenu à préciser l’assureur.  

L’assureur a cependant vu son résultat en Suisse s’éroder de 10 %, à 415 millions de francs sous l’effet d’une baisse des produits de l’épargne. Les gains sur les marchés obligataires et les placements immobiliers ont toutefois aidé à limiter les effets négatifs sur les placements en actions, secoués avec le choc économique de la pandémie de COVID-19.  

« Les principaux effets pour nous se sont fait sentir via l’évolution des marchés financiers, qui a entraîné un résultat d’épargne plus faible », a reconnu Patrick Frost, son directeur général, cité dans le communiqué, soulignant que le groupe est toutefois parvenu à dégager « un résultat solide au vu de cet environnement difficile ».  

Swiss Life a confirmé ses objectifs à moyen terme, qui s’étalent sur une période de trois ans jusqu’en 2021, visant notamment un rendement des capitaux propres de 8 à 10 %.