Domtar a entamé un processus de révision stratégique pour ses activités de soins personnels, neuf ans après avoir lancé ses produits de couches et d’incontinence dans la foulée d’une acquisition.

Ross Marowits
La Presse canadienne

La société de produits forestiers a indiqué qu’elle explorait « différentes options créatrices de valeur » avec l’aide de conseillers externes, et que cet examen pourrait éventuellement mener à la vente de ces activités.

Le chef de la direction, John Williams, a souligné que Domtar avait considérablement amélioré la structure d’exploitation et le profil des coûts du secteur des soins personnels au cours de la dernière année.

« En outre, l’expansion d’une nouvelle clientèle et de notre filière des ventes nous permet d’être confiants quant aux perspectives d’avenir du secteur », a-t-il affirmé dans un communiqué.

« Cette dynamique favorable nous porte à croire que le moment est propice pour initier un examen stratégique. »

Domtar a en outre indiqué qu’elle fermerait et réduirait la capacité de plusieurs installations américaines, ce qui entraînera la mise à pied d’environ 780 employés. Cette initiative devrait permettre à l’entreprise de réduire ses coûts annuels d’environ 200 millions US d’ici la fin de 2021.

Elle cessera définitivement de produire du papier fin non couché — utilisé dans les photocopieurs et imprimantes de bureau — au Tennessee, au Michigan et en Arkansas.

La réorganisation de l’installation de Kingsport, au Tennessee, est la première étape pour bâtir une entreprise importante et concurrentielle, a estimé M. Williams.

Domtar prévoit d’entrer sur le marché du papier doublure avec la conversion de la machine à papier de Kingsport, au Tennessee, pour produire environ 600 000 tonnes annuelles de papier ondulé fait de matières recyclées de qualité élevée, utilisé pour les boîtes en carton, d’ici le début de 2023. La conversion devrait coûter de 300 millions US à 350 millions US et faire de l’usine l’une des activités les moins coûteuses en Amérique du Nord. Elle emploiera directement environ 160 travailleurs.

« Kingsport est bien placé pour être le fournisseur incontournable de façonneurs indépendants en termes de qualité, de service et d’innovation. L’usine est en effet située à proximité d’une soixantaine de clients, à moins d’une journée de route, ce qui représente une demande non négligeable de 3,9 millions de tonnes de carton-caisse par an. »

Domtar transformera également son usine d’Ashdown, en Arkansas, pour en faire un producteur de pâte de résineux et de pâte en flocons au cours des 12 à 14 prochains mois.

« Nous avons été proactifs en réduisant nos risques et en préservant notre capacité à faire face à la crise actuelle. Nous prenons les mesures appropriées pour optimiser nos activités et demeurer un partenaire fiable et agile pour nos clients », a ajouté M. Williams.

La société s’attend à ce que l’environnement général continue d’être difficile et à ce que la demande de papier reste faible, avec une certaine reprise aux troisième et quatrième trimestres.

Profits en hausse

Par ailleurs, la société établie en Caroline du Sud a affiché un profit de 19 millions US, soit 34 cents US par action, pour son deuxième trimestre, en hausse par rapport à celui de 18 millions US, ou 28 cents par action, de la même période l’an dernier.

Le bénéfice ajusté a diminué de 44 % à 20 millions US, ou 36 cents US par action, alors qu’il avait été de 36 millions US, ou 57 cents US par action, au deuxième trimestre de 2019.

Les revenus pour le trimestre clos le 30 juin ont diminué de 2,1 % à 1,01 milliard US.

Les analystes s’attendaient à ce que Domtar réalise une perte de 49 cents US par action, à partir de revenus de 1,04 milliard US, selon les prévisions recueillies par la firme de données financières Refinitiv.

Paul Quinn, analyste chez RBC Dominion valeurs mobilières, a souligné que les résultats étaient bien supérieurs aux attentes, en grande partie grâce aux résultats des segments du papier et de la pâte à papier.

Il a noté que la conversion de l’usine en Arkansas était attendue étant donné la faiblesse des marchés du papier.

« Nous considérons la conversion d’Ashdown comme’du gâteau’, tandis que l’entrée dans le papier doublure pourrait rendre certains investisseurs nerveux. La réduction de la capacité de papier non couché (environ 721 000 tonnes) devrait aider à soutenir les marchés à moyen terme. »

Les investisseurs ont bien réagi aux annonces de vendredi, et ont fait grimper l’action de Domtar de 7,98 $, soit 26,6 %, à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 37,95 $.