(Vaughan) Le producteur ontarien de cannabis CannTrust Holdings soutient jeudi que Santé Canada a rétabli ses licences pour son usine de Vaughan, après avoir été surpris à cultiver dans des « salles non autorisées ».

La Presse canadienne

L’entreprise a révélé en juillet 2019 que Santé Canada avait découvert des cultures illicites de cannabis et saisi des milliers de kilos de marijuana séchée dans des salles non autorisées de ses serres de Pelham, dans la région du Niagara.

CannTrust a déclaré plus tard que Santé Canada avait constaté que son usine de fabrication de Vaughan, au nord de Toronto, était également non conforme et que ses licences pour cultiver et transformer du cannabis avaient été aussi suspendues.

Depuis cette débâcle, CannTrust s’est placée en mai sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies et l’entreprise s’efforce depuis de résoudre le plus rapidement possible ses écarts réglementaires. Elle a aussi congédié son ancien chef de la direction, Peter Aceto, après avoir réalisé une enquête interne sur la non-conformité aux règlements de Santé Canada.

CannTrust expliquait alors que la protection judiciaire contre ses créanciers lui permettrait de terminer la mise en œuvre de son plan d’assainissement pour son installation de Vaughan et de soumettre son dossier à Santé Canada. La société précisait aussi que la protection contre les créanciers lui permettrait d’explorer un plan pour faire face aux multiples actions collectives et autres litiges intentés dans la foulée des problèmes divulgués l’an dernier.

L’entreprise a réussi à récupérer en mai ses licences de production pour son installation de Pelham et elle a immédiatement repris la culture de cannabis dans ces serres. Maintenant qu’elle a retrouvé ses licences pour l’usine de Vaughan, CannTrust annonce qu’elle y redémarrera sa production sous peu et s’attend à ce que les produits du cannabis soient disponibles au cours du quatrième trimestre de 2020.