(Montréal) DavidsTea rapporte que sa perte nette a grimpé en flèche au cours du premier trimestre, un jour après que le marchand de thé eut annoncé qu’il réduirait son réseau de vente au détail à 18 magasins au Canada.

La Presse canadienne

La société montréalaise affirme avoir perdu 45,8 millions, ou 1,76 $ par action, pour les trois mois s’étant terminés le 2 mai, comparativement à une perte nette de 3,3 millions, ou 13 cents par action, un an plus tôt.

Les faibles résultats se sont produits alors que plus de 200 magasins DavidsTea au Canada et aux États-Unis ont été fermés pendant environ la moitié du trimestre en raison des restrictions imposées dans la lutte contre la COVID-19.

Les pertes ajustées ont bondi de 75 % à 5,8 millions, ou 22 cents par action, contre 3,3 millions, ou 13 cents par action, au premier trimestre de 2019.

Les revenus se sont chiffrés à 32,2 millions, en baisse de 27 % comparativement aux 44,3 millions rapportés l’année précédente.

Le commerce électronique et les ventes en gros ont augmenté de 120,7 % ou de 9,3 millions pour s’établir à 17 millions au cours du trimestre. Les ventes en ligne ont représenté 52,9 % des ventes totales, contre 17,5 % au trimestre de l’année précédente.

« Nos résultats du premier trimestre reflètent la fermeture de tous nos magasins pendant environ la moitié du trimestre et les performances exceptionnelles de nos canaux du commerce électronique et de gros, alors que nos clients ont modifié leurs habitudes d’achat », a déclaré par communiqué le fondateur, président du conseil et chef de la direction intérimaire de l’entreprise, Herschel Segal.