(Washington) Le fabricant américain de montres connectées et de systèmes de navigation par GPS Garmin, dont les services sont bloqués depuis jeudi, a indiqué samedi que cette panne n’affectait pas les données de ses clients.

Agence France-Presse

« Garmin n’a aucune indication que cette panne ait affecté vos données, y compris l’activité, le paiement ou d’autres informations personnelles », écrit-il dans un questions-réponses publié sur son site internet.

Il souligne que « bien que Garmin Connect ne soit pas accessible pendant la panne, les données d’activité physique, de santé et de bien-être collectées à partir des appareils Garmin pendant la panne sont stockées sur l’appareil et apparaîtront dans Garmin Connect une fois que l’utilisateur synchronisera son appareil ».  

Le groupe assure qu’il s’efforce de restaurer aussi vite que possible la fonctionnalité Garmin Connect.  

« Nous subissons actuellement une panne qui affecte Garmin.com et Garmin Connect », peut-on lire dans un bandeau affiché sur la page d’accueil du site Internet du groupe depuis jeudi matin.

Cette panne affecte également les centres d’appel, ce qui signifie que le groupe n’est pas en mesure de répondre aux appels, aux courriels ou aux conversations en ligne.

Garmin n’a toujours pas précisé la nature de la panne, mais selon certains sites spécialisés, le groupe a été victime d’une attaque au « rançongiciel » (« ransomware »).

Un rançongiciel est un logiciel malveillant qui bloque et crypte les données. Il ne les débloque que contre paiement d’une rançon.

L’application mobile Garmin Pilot, utilisée par les pilotes d’avion pour planifier leurs vols, était également inaccessible, tout comme le service flyGarmin, qui permet d’installer des bases de données aéronautiques.

Selon le site ZDNet, plusieurs salariés de Garmin ont évoqué sur les réseaux sociaux cette possibilité, faisant état d’un chiffrage du réseau interne et de certains systèmes de production.