(Toronto) Le propriétaire du Toronto Star dit avoir reçu une deuxième offre d’achat, potentiellement supérieure à la première, de la part d’un groupe d’investisseurs privés.

La Presse canadienne

En réponse à une demande de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM), Torstar a confirmé avoir reçu une offre non contraignante et non sollicitée pour toutes les actions de catégorie A et les actions de catégorie B sans droit de vote de la société.

La nouvelle offre est conditionnelle à l’achèvement d’un contrôle diligent, à la négociation d’un accord définitif et à la conclusion d’accords de soutien au vote avec les fiduciaires de la fiducie de vote Torstar, les administrateurs de Torstar qui détiennent des actions et Hamblin Watsa Investment Counsel, une filiale de Fairfax Financial Holdings.

Le conseil d’administration de Torstar est en pourparlers avec le nouvel enchérisseur après avoir déterminé que son offre « (pouvait) raisonnablement constituer ou conduire à une “proposition supérieure” » en vertu de l’accord conclu le 26 mai avec NordStar Capital.

Le conseil d’administration de Torstar a déterminé que l’accord avec NordStar représentait l’intérêt supérieur de la société et continue de recommander aux actionnaires de soutenir la transaction lors d’une assemblée spéciale prévue le 21 juillet.

NordStar a le droit d’égaler toute nouvelle offre si le conseil d’administration détermine qu’elle est meilleure que l’offre originale. La nouvelle société formée par les hommes d’affaires torontois Jordan Bitove et Paul Rivett, dont l’expérience se trouve dans le secteur de la finance d’entreprise, a indiqué qu’elle n’avait pas l’intention d’améliorer son offre.

« Notre offre pour Torstar valorise pleinement l’entreprise étant donné les dépenses importantes qui devront être engagées pour assurer la croissance et la prospérité de son quotidien phare Toronto Star », a affirmé NordStar dans un communiqué.

— — —

Torstar détient un investissement dans La Presse canadienne dans le cadre d’une entente commune avec une filiale du Globe and Mail et le quotidien La Presse.