(Séoul) Le numéro un mondial des smartphones, le sud-coréen Samsung Electronics, a indiqué mardi tabler sur un bond de 23 % de son bénéfice d’exploitation au deuxième trimestre, grâce notamment à une forte demande en puces mémoire et en écrans, en dépit de l’impact de la pandémie de coronavirus sur l’économie mondiale.

Agence France-Presse

Ce bénéfice d’exploitation devrait ainsi s’établir à 8100 milliards de won (6,8 milliards de dollars) sur la période allant d’avril à juin, a précisé Samsung, contre 6600 milliards en 2019.  

Cette estimation est meilleure qu’attendu par les analystes, qui tablaient sur un recul à un chiffre du résultat trimestriel.

Samsung a indiqué que la progression s’expliquait par un gain exceptionnel dans sa division écrans, sans fournir plus de détails.

Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre devrait afficher une baisse de 7,3 % sur un an, a ajouté le groupe.

Les centres de traitement de données se sont mis à stocker des puces DRAM en prévision d’une forte hausse de la demande d’activités en ligne en raison des restrictions de mouvements imposées suite à l’épidémie de coronavirus, notamment en Europe et aux États-Unis.

Les ventes de téléphones mobiles semblent également s’être améliorées à la suite de la levée de certaines restrictions liées au virus dans d’autres parties du monde.