(New York) Nike a enregistré une perte nette de 790 millions de dollars US au dernier trimestre de son exercice décalé, la pandémie de COVID-19 ayant forcé un grand nombre de magasins vendant ses produits à fermer leurs portes.

Agence France-Presse

Le chiffre d’affaires pour sa part a chuté de 38 % à 6,3 milliards US sur la même période par rapport au dernier trimestre de l’exercice précédent.

Nike affiche une perte par action de 51 cents là où les analystes tablaient sur un bénéfice de 9 cents.

Nike a pu compenser une partie des ventes perdues dans les magasins par la hausse des ventes en ligne, qui ont bondi de 75 % par rapport à l’année dernière et ont représenté environ un tiers du chiffre d’affaires.

Actuellement, 90 % des magasins de la marque sont ouverts dans le monde, a indiqué l’entreprise dans un communiqué.

Nike souligne que la fréquentation des clients augmente semaine après semaine et qu’ils ont tendance à acheter plus que l’année dernière sur la même période.

En Chine, la quasi-totalité des magasins est ouverte et environ 85 % et 90 % en Amérique du Nord et en Europe respectivement.

Sur l’ensemble de l’exercice, le chiffre d’affaires de Nike a reculé de 4 % à 37,4 milliards US, à cause de la pandémie. Au premier semestre les ventes augmentaient encore de 9 %.

Sur l’ensemble de l’année, les ventes en ligne ont augmenté de 47 %.

Le bénéfice net a chuté de 37 % à 2,54 milliards US.

L’action Nike reculait de 3,5 % lors des transactions électroniques suivant la séance officielle.