(Toronto) Indigo Books & Music prévoit être confrontée à un « ensemble de conditions nuisibles » pendant environ un an en raison de la COVID-19.

La Presse canadienne

Le libraire s’attend à au moins 10 à 12 mois de difficultés attribuables à la pandémie.

La société torontoise, qui a dévoilé ses résultats financiers pour le quatrième trimestre mardi après la fermeture des marchés, avait prévu un solide premier trimestre et s’attendait à pouvoir renouer avec la rentabilité.

Mais le nouveau coronavirus, qui a forcé le détaillant à fermer tous ses magasins vers la mi-mars, aura un impact sur ses prévisions.

Indigo a affiché une perte de 171,3 millions, ou 6,22 $ par action, pour le quatrième trimestre, comparativement à une perte de 23,8 millions, ou 86 cents par action, au cours de la même période l’an dernier.

La chaîne de magasins spécialisés dans les livres, les cadeaux et les jouets a attribué sa plus forte perte à des charges de dépréciation et des charges d’impôts reportés, ainsi qu’au fait qu’elle a continué à verser les salaires à ses employés jusqu’à la fin mars malgré la fermeture de ses établissements.