Le ménage se poursuit dans la filiale immobilière de la Caisse de dépôt

Marie-Eve Fournier Marie-Eve Fournier
La Presse

La filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement a remercié une soixantaine d’employés, dont une grande partie de l’équipe de vice-présidents responsables de la gestion des centres commerciaux, a appris La Presse.

Parmi les 57 personnes forcées de quitter Ivanhoé Cambridge, 12 occupaient des postes au niveau de la vice-présidence, que ce soit au Québec ou ailleurs.

Selon nos informations, l’équipe de hauts gestionnaires chargée des centres commerciaux a donc perdu plus de la moitié de ses membres d’un coup, puisqu’ils étaient entre 15 et 20.

La porte-parole Katherine Roux Groleau n’a pas souhaité préciser le poste de chacun ni leur identité, mais les 12 VP n’étaient « pas tous dans l’unité d’affaires des centres commerciaux », a-t-elle soutenu.

Ivanhoé Cambridge fait valoir que cette « décision d’affaires est nécessaire dans le repositionnement de [son] portefeuille » et n’a rien à voir avec la « compétence » des personnes touchées. On sait que la filiale de la Caisse souhaite se départir du tiers de ses centres commerciaux. En outre, les départs permettront « de rendre la structure plus flexible et agile » dans un contexte où « l’industrie immobilière se transforme ».

La liste des dirigeants concernés inclut notamment Roman Drohomirecki, qui occupait la fonction de vice-président exécutif et chef de l’exploitation pour le secteur du détail depuis 2016. Son poste est supprimé. Il avait été nommé en même temps que Claude Sirois au poste de président d’Ivanhoé Cambridge Centres commerciaux (en mai 2016).

Rappelons que Claude Sirois a été remercié en février dernier. Son départ avait coïncidé avec la publication, quelques jours plus tard, des résultats financiers. « On ne peut pas être satisfait du rendement de 2019. En tout cas, je ne le suis pas », avait alors affirmé la nouvelle présidente et cheffe de la direction d’Ivanhoé Cambridge, Nathalie Palladitcheff.

Le vice-président location des centres commerciaux, Jean Landry, fait aussi partie de ceux qui ont appris mardi qu’ils perdaient leur travail. Son poste est aussi supprimé, nous a confirmé Mme Roux Groleau. M. Landry était en contact direct avec les détaillants québécois.

Johanne Marcotte prend du galon

Ivanhoé Cambridge a par ailleurs offert une promotion à Johanne Marcotte, qualifiée de « femme de talent », par l’organisation. Elle sera vice-présidente, opérations nationales, un nouveau poste qui vient d’être créé. À ce titre, elle aura une équipe de 300 personnes sous sa responsabilité et « supervisera l’ensemble des activités d’exploitation des centres commerciaux au Canada ».

PHOTO CATHERINE LEFEBVRE, COLLABORATION SPÉCIALE, ARCHIVES LA PRESSE

Johanne Marcotte vient d’être nommée vice-présidente, opérations nationales, poste qui vient d’être créé chez Ivanhoé Cambridge.

Ivanhoé Cambridge a choisi de ne pas annoncer la nouvelle publiquement.

D’après son profil sur LinkedIn, Mme Marcotte était vice-présidente exploitation, centres commerciaux, pour le Québec depuis 4 ans. Elle a fait son entrée chez Ivanhoé Cambridge en 1998 comme directrice du centre commercial Les Rivières. Auparavant, elle avait travaillé aux Galeries de Hull et à Place Vertu.