(San Francisco) Le patron de Twitter Jack Dorsey a annoncé mardi que le 19 juin, la fête américaine qui commémore l’abolition de l’esclavage, serait désormais un jour férié aux États-Unis pour ses deux sociétés, Twitter et Square, « pour toujours ».

Agence France-Presse

Ce sera « une journée de célébration, d’éducation et de connexion », a-t-il précisé dans un tweet.

Son annonce intervient alors que les États-Unis sont secoués par une vague de manifestations contre le racisme et les violences policières, après la mort de George Floyd, un Américain noir asphyxié par un policier blanc il y a deux semaines.

Le 19 juin 1865, le général Gordon Granger a lu la proclamation de l’Émancipation à des esclaves afro-américains au Texas, dernier État confédéré à avoir libéré les esclaves après la fin de la Guerre de Sécession.

Le « Juneteenth » (contraction de juin et 19 en anglais) est déjà férié au Texas et est commémoré un peu partout dans le pays.

« Les pays et régions du monde ont leurs propres dates pour fêter l’émancipation et nous allons travailler à en faire des jours fériés d’entreprise partout où nous sommes présents », a ajouté Jack Dorsey.

De nombreuses entreprises ont indiqué leur soutien aux manifestants, certaines allant jusqu’à faire des dons à des associations ou à reporter des évènements marketing par solidarité.

Beauty Bakery, une marque de maquillage fondée par l’Afro-Américaine Cashmere Nicole, a annoncé sur Instagram qu’elle « ne reconnaîtrait plus » le 4 juillet, la fête nationale américaine, qui célèbre la Déclaration d’indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne.

Elle fêtera le Juneteenth à la place.

« Il est important que nous fassions tout ce qui est notre pouvoir pour démanteler les systèmes mis en place qui ignorent la valeur de la vie », a expliqué la marque.

« Nous reconnaîtrons la journée où nous sommes TOUS devenus libres. »