L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec François Legault qui ne ferme pas la porte à une aide éventuelle.

La Presse canadienne

En août 2019, les actionnaires de Transat A. T., société mère du transporteur aérien, avaient approuvé la vente de la compagnie à Air Canada. La transaction était évaluée à 720 millions. Mais depuis la pandémie de COVID-19 et les réticences des autorités à approuver la transaction peuvent avoir refroidi l’enthousiasme d’Air Canada qui pourrait ultimement y renoncer.

En conférence de presse, jeudi, M. Legault a indiqué que le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fizgibbon, avait des discussions avec les directions de Transat et d’Air Canada ainsi qu’avec le gouvernement fédéral.

PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Le premier ministre du Québec, François Legault

« C’est une situation qui est très difficile à Air Transat. Pierre Fizgibbon et Investissement Québec parlent avec la direction d’Air Transat. C’est une situation qui est inquiétante », a déclaré le premier ministre, qui fut l’un des fondateurs du transporteur aérien.

Il a reconnu la complexité du dossier et la gravité de la crise provoquée par la pandémie.

« C’est peut-être le secteur le plus touché, a souligné M. Legault. Retrouver le volume de passagers qu’on avait avant la crise pourrait prendre des années. Les loyers à long terme sur les avions coûtent cher. Cela suppose de faire une entente avec les créanciers et ceux qui détiennent la dette sur les avions. C’est très complexe. »

La COVID-19 a fait mal au secteur. Au milieu du mois de mai, Air Canada a annoncé le licenciement d’environ 20 000 employés.

Outre la pandémie, les autorités se montrent réticentes envers la transaction. En mars, le Bureau de la concurrence du Canada avait exprimé un avis défavorable, faisant valoir que celle-ci pourrait avoir une incidence négative sur au moins 83 liaisons, dont 49 entre le Canada et l’Europe.

Transports Canada a remis son évaluation au ministre fédéral des Transports, Marc Garneau. Ottawa devrait décider d’ici la fin du mois de juin, selon l’échéancier initial.

L’assemblée annuelle des actionnaires d’Air Canada se déroulera de façon virtuelle le 25 juin. Le sujet de la transaction n’apparaît pas à l’ordre du jour.