(Toronto) À son tour, la Banque CIBC affiche des résultats du deuxième trimestre de 2020 qui portent la marque de la pandémie de COVID-19.

La Presse canadienne

Le bénéfice net, qui était de 1,348 milliard il y a un an, ou 2,95 $ par action, s’est effondré à 392 millions au trimestre qui a pris fin le 30 avril dernier, ou 0,83 $ par action. Il s’agit d’une dégringolade de 71 %.

La Banque CIBC annonce que la dotation à la provision pour pertes sur créances s’est élevée à 1,412 milliard au deuxième trimestre, en hausse de 1,157 milliard, ou 454 %, en regard de celle du deuxième trimestre il y a un an.

L’institution impute ce recul à l’augmentation de la dotation à la provision pour pertes sur prêts productifs et sur prêts douteux sous l’effet de la pandémie de COVID-19 et à la pression persistante exercée sur les prix du pétrole.

Victor G. Dodig, président et chef de la direction de la Banque CIBC, croit néanmoins que grâce aux investissements effectués au cours des dernières années, l’institution est en bonne position pour répondre à la situation actuelle.