(Toronto) Roots a annoncé mercredi la fermeture définitive de sept de ses magasins américains, expliquant qu’il allait surtout se concentrer sur le commerce électronique au sud de la frontière.

La Presse canadienne

Les fermetures toucheront dans des adresses de Boston, Washington et Chicago, en plus d’une boutique éphémère de Woodbury Common, dans l’État de New York.

Roots dit croire que les ventes en ligne sont la meilleure approche à court terme pour le marché des États-Unis, mais il conservera tout de même ses deux établissements au Michigan et en Utah, où ses bases de consommateurs sont bien établies.

Le détaillant a affiché mercredi une perte de 44,6 millions, soit 1,06 $ par action, pour le trimestre clos le 1er février, comparativement à un bénéfice de 18,3 millions, ou 43 cents par action, lors de la même période un an plus tôt.

Les ventes ont totalisé 127,5 millions, en baisse par rapport à celles de 130,8 millions réalisées un an plus tôt.

Sur une base ajustée, Roots a réalisé un bénéfice de 13,3 millions, ou 31 cents par action, en regard d’un profit de 22,3 millions, ou 53 cents par action, un an plus tôt.