(Calgary) Cenovus Energy a affiché mercredi une perte de 1,8 milliard pour son premier trimestre, alors que les cours du pétrole brut reculaient en raison d’une baisse de la demande attribuable à la pandémie de COVID-19 et à une guerre des prix entre l’Arabie saoudite et la Russie.

La Presse canadienne

Le producteur de sables bitumineux a précisé que sa perte par action avait atteint 1,46 $ pour le trimestre, comparativement à un bénéfice de 110 millions, ou 9 cents par action, au cours du premier trimestre de 2019.

La perte d’exploitation de Cenovus a atteint près de 1,2 milliard, ou 97 cents par action, pour le trimestre, par rapport à un bénéfice d’exploitation de 69 millions, ou 6 cents par action, au même trimestre l’an dernier.

Cenovus a pris des mesures pour se protéger de la situation en coupant dans son programme de dépenses en immobilisations, en suspendant son dividende et en réduisant ses salaires.

La société a ajouté qu’elle surveillait ses niveaux de production pour s’ajuster aux conditions changeantes du marché et pour optimiser la valeur obtenue pour ses produits.

Cenovus a indiqué que sa production de sables bitumineux avait été réduite d’environ 60 000 barils de pétrole par jour, mais qu’elle avait la flexibilité nécessaire pour augmenter la production lorsque les conditions du marché s’amélioreront.