(New York) L’administration Trump a annoncé samedi avoir déjà déboursé au total 12,4 milliards d’aides à 93 compagnies aériennes afin de les aider à préserver les emplois au moment où le secteur est frappé par la crise du nouveau coronavirus.

Agence France-Presse

« Des fonds supplémentaires seront versés au fur et à mesure », ajoute le Trésor américain dans un communiqué.  

Le secteur aérien est frappé de plein fouet par la pandémie et les mesures de confinement imposées un peu partout dans le monde pour enrayer sa propagation qui ont forcé les compagnies à annuler de très nombreux vols.  

Le Trésor a par ailleurs souligné que les entreprises spécialisées dans le transport de fret recevant moins de 50 millions de dollars d’aides et que les sous-traitants du secteur aérien recevant moins de 37,5 millions de dollars d’aide n’auraient pas à apporter « d’instruments financiers » en échange.  

L’administration Trump et les plus grosses compagnies aériennes américaines étaient parvenues mi-avril à un accord de principe sur un plan de sauvetage destiné à éviter leur faillite et des cascades de licenciements dans un secteur qui emploie directement plus de 750 000 personnes aux États-Unis.  

Les termes de l’accord n’avaient alors pas été dévoilés par le Trésor, mais selon des sources proches du dossier, le gouvernement fédéral devrait recevoir en échange de son aide des « warrants », qui sont des produits financiers pouvant être convertis en actions. L’État devrait par conséquent devenir un actionnaire minoritaire de la dizaine de compagnies aériennes signataires.

Le Trésor est chargé de répartir les 2200 milliards de dollars du plan d’aide économique promulgué fin mars par Donald Trump. Mais l’administration veut éviter d’être accusée de signer un chèque en blanc.

L’administration a ainsi annoncé jeudi que les conditions d’accès aux prêts américains d’aide aux PME face à la crise ont été resserrées pour empêcher de grands groupes d’en bénéficier comme cela avait été le cas pour une première enveloppe de 349 milliards de dollars.