(Calgary) Crescent Point Energy a de nouveau réduit son plan de dépenses en immobilisations et réduit ses prévisions de production pour l’année, alors que les coupes dans le secteur pétrolier se poursuivaient malgré la baisse des prix du pétrole à la suite de la pandémie.

La Presse canadienne

La société a abaissé ses prévisions de dépenses en immobilisations pour les porter entre 650 millions et 700 millions, alors qu’elles s’établissaient entre 700 millions et 800 millions lors de son annonce précédente, en mars.

Crescent Point avait à l’origine un programmes de dépenses en immobilisations d’entre 1,1 milliard et 1,2 milliard.

La société a également abaissé sa prévision de production annuelle moyenne pour la situer entre l’équivalent de 110 000 à 114 000 barils de pétrole par jour pour 2020.

Il s’agit d’une réduction de l’équivalent de 20 000 barils de pétrole par jour, soit environ 15 % par rapport à sa précédente cible d’entre 130 000 à 134 000 barils de pétrole par jour.

Crescent Point affirme que la révision est en grande partie due à l’interruption de la production à coûts plus élevés et à la décision de reporter les dépenses en immobilisations vers la fin de l’année.

Les prix du pétrole ont plongé en raison d’une baisse de la demande attribuable à l’épidémie de COVID-19, malgré la conclusion d’un accord des membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et d’autres producteurs pour réduire leur production à partir de mai.

Cathedral Energy Services et McCoy Global ont également annoncé lundi des suppressions d’emplois, des réductions de la rémunération des dirigeants et des plans de dépenses en immobilisations.

Cathedral Energy Services a indiqué avoir réduit son personnel de bureau et d’atelier de 22 %, tandis que le reste de son personnel canadien hors terrain est passé à une semaine de travail de quatre jours avec une réduction de salaire correspondante de 20 %.

La société a également réduit de 25 % les salaires de son chef de la direction et de son vice-président exécutif, tandis que les honoraires des membres du conseil d’administration ont été réduits dans la même proportion.

McCoy Global a annoncé une réduction non précisée de ses effectifs ainsi que des baisses de salaires à tous les niveaux de l’organisation, y compris des réductions de 25 % pour le conseil d’administration, le chef de la direction et le président, et de 20 % pour les autres membres de l’équipe de direction.