(Montréal) La société montréalaise CAE annonce lundi le rappel de quelque 1500 employés qui ont récemment été mis à pied temporairement au Canada à cause des conséquences de la pandémie de COVID-19.

La Presse canadienne

La plupart de ces personnes travaillent aux installations de la multinationale québécoise dans l’arrondissement montréalais de Saint-Laurent.

L’entreprise connue pour la formation dans les domaines de l’aviation civile, de la défense et sécurité, et de la santé, ajoute qu’elle a signé un contrat avec le gouvernement du Canada portant sur la fabrication et la livraison à compter du début du mois prochain de 10 000 respirateurs pour soigner des patients atteints de la COVID-19, sous condition qu’ils soient certifiés par les autorités de la santé.

L’entreprise finalise le design et les essais de son respirateur CAE Air1 et se prépare pour la production.

De plus, CAE utilise sa chaîne d’approvisionnement mondiale pour fournir des masques N95 aux travailleurs de la santé de première ligne. À ce jour, CAE a obtenu 100 000 masques N95 qui seront livrés au gouvernement du Québec.

Le rappel d’une partie du contingent de 1500 employés est rendu possible par le programme de Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC). La compagnie affirme que parmi ces employés, plusieurs travailleront de la maison.

Le 9 avril, CAE avait annoncé la mise à pied près du quart de son effectif, soit environ 2600 personnes, et avait procédé à des réductions salariales.

L’entreprise compte plus de 10 500 salariés à l’échelle mondiale.