Air Canada a suspendu la plupart de ses vols internationaux jusqu’en juin, tandis qu’Air Transat et Sunwing Airlines ont annulé tous leurs voyages jusqu’au 31 mai en raison de la pandémie de COVID-19.

La Presse canadienne

La décision prolonge d’un mois la suspension de plus de 160 itinéraires d’Air Canada, alors que les frontières entre plusieurs pays restent fermées et que la demande pour les voyages continue à ravager l’industrie du transport aérien.

Air Canada a précisé qu’elle réalisait toujours les vols pour rapatrier les Canadiens coincés à l’étranger sur trois continents, en collaboration avec le gouvernement canadien.

Air Transat, propriété du voyagiste Transat A. T., a indiqué qu’il offrirait aux consommateurs touchés par les annulations un crédit pour un voyage dans les 24 mois suivant la date de retour initiale. La société évoque des « circonstances tout à fait exceptionnelles » qui sont hors de son contrôle et décrit le crédit de 24 mois comme une « solution acceptable ».

Sunwing a pour sa part indiqué que ses passagers pourraient échanger leur crédit pour un autre vol dont le départ devra avoir lieu au plus tard le 20 juin 2022.

Des groupes de défense des consommateurs ont fait valoir que les voyageurs devraient avoir droit à des remboursements pour les services de vols qu’ils ont achetés, mais n’ont pas reçus, comme certains transporteurs l’ont fait aux États-Unis et dans l’Union européenne.

Cependant, dans une déclaration publiée sur son site internet, l’Office des transports du Canada a indiqué que les lignes aériennes n’étaient pas obligées de rembourser les passagers pour les voyages suspendus en raison de la pandémie de COVID-19 et « qu’on ne devrait pas s’attendre à ce que les compagnies aériennes […] prennent des mesures qui risqueraient de menacer leur viabilité économique ».