Au moins trois grands employeurs du centre-ville entendent suivre l’appel au télétravail lancé jeudi matin par le premier ministre du Québec. Dès demain, jusqu’au deux tiers du personnel de la Banque Nationale ainsi que la quasi-totalité des employés de la Caisse de dépôt travailleront à distance.

André Dubuc André Dubuc
La Presse

« [Le télétravail] pour tous nos employés à travers le pays qui ont l’équipement requis, soit les deux tiers de notre personnel. Nous les avisons aujourd’hui, dit Claude Breton, vice-président, Affaires publiques et Responsabilité sociale d’entreprise de la BN, dans un courriel. Autre nouveauté, les employés de retour de l’étranger à compter d’aujourd’hui, jeudi, et peu importe le pays, devront s’isoler pendant 14 jours. D’autres mesures seront annoncées vendredi. »

Dès lundi, la quasi-totalité des employés de la Caisse de dépôt et de placement feront du télétravail, a indiqué à La Presse le porte-parole Maxime Chagnon. La Caisse suspend aussi tous les voyages professionnels, et une période d’isolement de 14 jours à domicile est prévue au retour pour les voyages personnels. Dans la même veine, toute participation à un événement public de nature professionnelle, comme les conférences et les formations sont interdites jusqu’à nouvel ordre.

Chez Desjardins, le numéro deux du Mouvement Réal Bellemare s’est entretenu par téléconférence avec ses employés en après-midi. « On incite nos employés qui peuvent le faire dans le cadre de leur travail à faire du télétravail autant qu’ils le peuvent à partir du moment où ils ont réussi à prendre entente avec leur gestionnaire et que ça ne nuise pas à la continuité des opérations », dit Jean-Benoît Turcotti, porte-parole. Cette mesure sur le télétravail incitatif est entrée en vigueur hier et est d’une durée indéterminée.

« On a augmenté notre capacité de bande passante, précise M.  Turcotti, pour permettre à plus de gens en télétravail de se connecter à distance avec leur ordinateur de travail. » Desjardins n’était pas en mesure jeudi de préciser le nombre d’employés touchés par cette nouvelle mesure.

La mesure sur le travail incitatif s’ajoute à deux autres mesures en vigueur au mouvement coopératif depuis le 6 mars. Le télétravail obligatoire pour tous les employés revenant d’un voyage d’une zone à risque et l’interdiction d’utiliser le transport interurbain (VIA, Orléans Express) pour affaires partout au Canada. Cette directive ne s’applique toutefois pas ni au métro, ni aux trains de banlieue, ni aux autobus de ville.

Le car Desjardins faisant la navette entre le Complexe Desjardins et le siège social à Lévis continue de rouler jusqu’à nouvel ordre. « Elle fait l’objet de mesures sanitaires augmentées. On est capable d’avoir un meilleur contrôle sur l’hygiène de la navette. Elle est maintenue pour le moment, mais on va réévaluer la situation au fur et à mesure. »