(Toronto) Le titre de Cineplex a chuté d’environ 8 % à la Bourse de Toronto, jeudi, à la suite de la suggestion d’un vendeur à découvert à l’effet que la transaction de 2,8 milliards permettant à Cineworld d’acquérir la chaîne de cinémas canadienne pourrait dérailler ou voir son prix être considérablement réduit.

La Presse canadienne

Dans une série de messages publiés sur le réseau social Twitter, Hindenburg Research a estimé que les investisseurs sous-estimaient considérablement les chances que la Britannique Cineworld cherche à mettre fin ou à modifier l’accord.

La firme, qui détient une position à découvert dans Cineplex, a fait part de ses préoccupations à l’endroit de la dette de la société, qui fait partie de la transaction ainsi que des effets du nouveau coronavirus. La sortie du dernier long métrage mettant en vedette James Bond, No Time To Die, a été repoussée cette semaine en raison des craintes entourant le virus maintenant connu sous le nom de COVID-19.

La vente à découvert est une pratique de négociation qui génère un profit si la valeur marchande d’une action tombe en dessous d’un prix prédéterminé.

Les actionnaires de Cineplex ont donné leur feu vert, le mois dernier, à l’offre de 34 $ par action en espères déposées par Cineworld. L’accord doit obtenir certaines approbations, comme celui de la Loi sur Investissement Canada.

Sur le parquet de Bay Street, le titre de Cineplex a clôturé à 29,86 $, en baisse de 2,62 $, ou 8,06 %.