Le projet de réorganisation annoncé en décembre par lequel Power Corporation doit absorber la Financière Power, sa principale filiale, a été approuvé par les actionnaires mardi matin.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Pour être approuvée, la réorganisation devait obtenir l’appui d’au moins 66,7% des voix exprimées par les actionnaires.

Le projet a été entériné dans une proportion de 91%. Cette assemblée extraordinaire des actionnaires organisée à l’Hôtel Intercontinental, dans le Vieux-Montréal, a attiré une soixantaine de personnes. La direction de l’entreprise montréalaise avait toutefois interdit aux journalistes l’accès à l’événement.

Seuls les actionnaires inscrits étaient admis à l’assemblée spéciale, et aucune entrevue n’était accordée, a indiqué le vice-président, chef du contentieux et secrétaire de la Financière Power, Stéphane Lemay.

La réorganisation doit maintenant obtenir l’approbation de la cour demain (mercredi) et la clôture de l’opération est prévue jeudi. Les actions ordinaires de la Financière Power devraient être délistées de la Bourse de Toronto au courant de la semaine prochaine.

Dans un document daté du 30 janvier, l’agence indépendante de conseil en vote ISS (Institutional Shareholder Services), recommandait le rejet du projet de restructuration.

ISS estimait qu'ultimement, les risques à long terme associés avec la structure du capital à deux paliers qui donne le contrôle a la famille Desmarais surpassent les prétendus avantages économiques de la réorganisation.

Bien que Power Corporation et la Financière Power sont déjà fortement orientées sur les services financiers, la direction souhaite concentrer encore davantage ses activités dans ce secteur. La direction avait laissé entendre en décembre que certains actifs non financiers pourraient être vendus et un programme de réduction des couts de 50 millions sur deux ans a été élaboré.

La Financière Power a été mise sur pied par Power Corporation il y a plus de 30 ans pour créer un véhicule axé sur les services financiers. À l’époque, en 1984, Power Corporation détenait des actifs substantiels dans le secteur industriel. Si la Financière Power représentait environ 50% des actifs, la Consolidated Bathurst comptait pour le quart des actifs de Power Corporation et le Canadien Pacifique pour près de 15%.

La Financière Power est devenue au fil des années de plus en plus importante dans les activités de Power Corporation. Si bien que les deux entités affichent aujourd’hui des profils similaires.

Power exerce une emprise sur environ 65% des actions ordinaires de la Financière Power, et la Fiducie résiduaire de la famille Desmarais contrôle la majorité des droits de vote qui y sont rattachés.