(San Francisco) Le groupe de logistique FedEx dégringolait en Bourse mardi après avoir publié des résultat trimestriels décevants que l’entreprise impute aux tensions commerciales mondiales et à la perte d’Amazon, un client de poids.  

Agence France-Presse

Son titre perdait 6,7 % lors des échanges électroniques après la clôture de Wall Street, alors que le bénéfice par action a plongé de 3,51 à 2,13 dollars en un an, au deuxième trimestre de son exercice décalé (clôt le 30 novembre).

En cause, selon FedEx, des conditions économiques internationales « faibles », une augmentation des coûts due au lancement de nouveaux services et la perte d’un « gros client ». Le groupe n’a pas donné son nom, mais il s’agit vraisemblablement d’Amazon, qui est devenu un concurrent du coursier.

Lundi le Wall Street Journal a révélé que le géant du cybercommerce avait interdit aux entreprises tierces d’utiliser le réseau terrestre de FedEx pour les livraisons aux abonnés à Prime (son service premium), « en attendant que ses méthodes de livraison ne s’améliorent », d’après une lettre citée par le quotidien économique.

FedEx a réalisé un chiffre d’affaires en légère baisse à 17,3 milliards de dollars, mais dégagé seulement 560 millions de bénéfice net, 40 % de moins qu’il y a un an.

PHOTO EMMANUEL DUNAND, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Lundi le Wall Street Journal a révélé que le géant du cybercommerce avait interdit aux entreprises tierces d’utiliser le réseau terrestre de FedEx pour les livraisons aux abonnés à Prime.

L’entreprise a de nouveau revu ses prévisions à la baisse. Son bénéfice par action pour son exercice annuel ne devrait plus être compris entre 11 et 13 dollars, mais entre 10,25 et 11,50 dollars.

Une révision qui « reflète des revenus moins bons qu’attendus sur chacun de nos segments de transports et des dépenses plus hautes qu’escomptées, dues à la transition vers les services de livraison à domicile », a expliqué Alan Graf, le directeur financier du groupe, dans le communiqué de résultats.

« L’année fiscale 2020 est une année de défis répétés et majeurs pour FedEx », a reconnu Frederick Smith, le président de la société.