(Vancouver) L’action de Canfor chutait de près de 18 % mardi, après que Great Pacific Capital a échoué à obtenir l’approbation des actionnaires minoritaires du producteur de bois d’œuvre et a annulé son plan de privatisation de la société.

La Presse canadienne

Canfor a expliqué que, sur la base des votes des actionnaires exprimés par procuration avant la date limite de lundi, l’offre de 16 $ par action de la société Jim Pattison Group n’avait obtenu que 45 % de soutien des actionnaires minoritaires.

Une assemblée extraordinaire des actionnaires de Canfor prévue pour mercredi a été annulée.

Le titre de Canfor a perdu mardi 2,79 $ pour clôturer à 12,77 $ à la Bourse de Toronto. Le titre s’échangeait à 8,80 $ avant que Great Pacific ne présente son offre, le 10 août.

Great Pacific, qui détient une participation de 51 % dans Canfor, a indiqué que l’offre se situait dans une fourchette jugée équitable par un comité spécial de Canfor et ses conseillers.

« Great Pacific se réjouit du succès soutenu de Canfor et continuera de soutenir la direction et les administrateurs de la société », a affirmé la firme.

L’offre de privatisation devait être approuvée par un vote à la majorité des deux tiers des actionnaires et à la majorité simple des suffrages exprimés par les actionnaires après exclusion de tout vote de Great Pacific et de certains autres.

La société de gestion de placements Letko, Brosseau & associés, qui contrôle environ 4,8 % du capital de Canfor, avait indiqué en septembre qu’elle jugeait l’offre trop basse et qu’elle prévoyait de s’opposer à la transaction.